Le bien commun : Bonum commune, peut-on dépoussiérer une idée thomiste

Le bien commun : Bonum commune, peut-on dépoussiérer une idée thomiste

Longtemps considérée comme un trait distinctif de la pensée sociale d’inspiration catholique, la notion de bien commun suscite depuis quelques années un surprenant regain d’intérêt. La voici désormais invoquée, par exemple, par deux économistes de réputation mondiale que tout oppose, Jean Tirole (Économie du bien commun, 2016) et Elinor Ostrom (La gouvernance des biens communs, 2010). Le temps serait-il venu de rendre de nouveau intelligible l’idée que nos existences, loin d’être dominées par la seule recherche de l’intérêt individuel, ne prennent sens qu’au sein de communautés vivantes ? Peut-on donner une consistance et une cohérence à l’invocation du bien commun ? C’est l’enjeu de ce cycle de conférences, dont l’ambition pourrait être formulée ainsi : rendre de nouveau énigmatique et attrayante la platitude de ce fleuron du bavardage contemporain qu’est « le vivre ensemble ».


1. Evénements
2. Tarification
3. Paiement